FRONT TRANSNATIONAL

De Moscou à Tripoli, l'action transnationale du PCN.
From Moscow to Tripoli, PCN-NCP' Transnational Action

- Retour -

SEBHA 2 MARS 2007 :
DISCOURS DE MOAMMAR KADHAFI
AUX CELEBRATIONS DU 30EME ANNIVERSAIRE
DU « POUVOIR DU PEUPLE » :
« LA LIBYE EST AUX LIBYENS ! »
 

- Bientôt les photos -

 

Traduction française : © Service de Presse PCN-NCP / Tous droits réservés / Pas de reproduction de cette traduction exclusive sans notre accord.

 

Sebha 2 mars 2007 : A l’occasion de la célébration du 30eme anniversaire de la proclamation du pouvoir du peuple et de l’avènement de la première Jamahiriya dans l’Histoire, Moammar Kadhafi a assiste à une grande cérémonie populaire.

Dans son intervention, Moammar Kadhafi a rappelé le sens profond et la dimension historique de l’évènement que nous célébrons ce jour. Le guide a indiqué que nous nous félicitons en ce jour historique qui vit naître le pouvoir du peuple et la naissance de la première Jamahiriya dans le monde. Il a ajouté que dans ce lieu historique fut déclenché le Mouvement des officiers libres contre les forces du colonialisme, la réaction et des agents de la solde à l’impérialisme. L’objectif de ce Mouvement était l’obtention de la liberté pour le peuple. Ce lieu fut le point de départ de la proclamation du pouvoir du peuple.

 

MOAMMAR KADHAFI : Nous avons choisi ce lieu car ce lieu constituait un choix stratégique pour le changement en Libye.

Comme vous savez que cette région, qui est le Fezzan, a toujours été pour la liberté et l’indépendance est capable de s’autogérer depuis l’émergence du Mouvement des officiers libres pour lutter contre le colonialisme et le système révolu.

Toute la Libye fut colonisée, asservie. Des agents de l’impérialisme avaient été placés pour gouverner Tripoli ou Barqa ou toutes autres villes de Libye sauf le Fezzan.

Grâce à Dieu, il n’y avait pas d’agents impérialistes au Fezzan. C’est un honneur pour cette région qui a refusé toute collaboration avec le colonialisme et l’impérialisme.

Peut-être y avait-il quelques fois des agents à la solde de l’étranger du fait de l’ignorance et de l’inconscience, mais  dès qu’a commencé la prise de conscience révolutionnaire, nationaliste et le mouvement de libération dans le monde, nous avons commencé ici à entendre la voix de Nasser, la voix de la révolution, la voix des Arabes, la voix du mouvement de libération partout dans le monde. Ici se constitua la première cellule de la révolution de la jeunesse du Fezzan. De ce haut lieu qui est le Fezzan fut déclenché le mouvement de libération contre le colonialisme, le féodalisme et la réaction. De ce lieu furent constituées des cellules clandestines, puis à Musrata, Zawia, de la montagne jusqu’aux oasis.

Il est impossible que l’on songe au retour de tel agent à la solde du colonialisme et de l’impérialisme, comme il est impensable que la région du Fezzan soit commandée par une famille réactionnaire, par un parti ou par un agent traître.

Mais prenez soin de la liberté, encore plus du pouvoir du peuple ! Lorsque vous mettez en place un petit comité populaire au niveau du congrès populaire de base, vous vous plaignez à moi et vous me dites que le secrétaire du comité populaire ou ce comité ne vous servent pas, ils se servent eux-mêmes, « le secrétaire de ce comité a pris le budget, le dépensant pour sa famille. »

Nous entendons ces accusations en toute occasion. C’est pourquoi vous avez demandé et décidé la suppression des secrétaires du comité populaire dans les chaabiats privilégiant les communes aux comites populaires.

Il y a actuellement 30 mille communes composées de Libyens et de Libyennes au point que le nombre des comités populaires a diminué et pourquoi ? Nous avons constaté que celui que nous chargeons d’une mission de gérer le budget et de gérer nos affaires selon les décisions des congrès populaires, se comporte comme un gouvernant, comme un directeur. Que doit-on dire de celui qui nous gouverne au nom d’un parti, d’un front ou au nom d’une classe ? Que sera notre sort ?

Apres avoir passé tant d’épreuves durant les phases difficiles de notre vie, nous étions privés de la liberté, de la richesse de notre pays, de la gestion de notre sort, dites leur qu’il est difficile voire impossible de penser que ce peuple remettre son destin a quiconque.

La volonté du peuple est entre les mains de ce dernier, nous avons dit que le pouvoir, la richesse et les armes devaient être entre les mains du peuple.

Il n’y a aucun peuple au monde qui puisse décider ou vouloir ce que veut et décide le peuple libyen organisé au sein de 30.000 communes et plus de 400 congrès populaires de base.

Vous voyez des pays pétroliers dont le peuple mendie, plus de 50% de certains peuples de pays pétroliers sont au chômage et pourquoi ? Car le pétrole n’est pas la propriété du peuple, la richesse également, la richesse est entre les mains des gouvernants.

Voyez, lorsque quiconque vous gouverne d’une manière unilatérale et que vous ne gouvernez pas vous-même, vous livrez votre sort a autrui.

Il en est de même de vos richesses. Hier, les statistiques indiquaient que des milliards de dollars appartenaient à une poignée d’hommes et des femmes dans les pays arabes pétroliers du Machrek, ce ne sont pas la Libye ou l’Algérie.

La richesse de ces pays pétroliers du Machrek se trouve dans des banques, alors que le peuple est pauvre et les gens sont réduits à la mendicité et au chômage, ce qui n’est pas le cas en Libye.

Des lors, vous devez vous soucier du pouvoir et de la richesse, du pouvoir que vous exercez.

Vous devez prouver votre capacité d’exercer ce pouvoir, vous devez être convaincus que vos résolutions où que vous soyez, à El Gharifa, à Al Dissa, à Tazirbouo et au Jaghboub, parviennent aux congrès populaires de base.

Ces résolutions sont ensuite transmises au congrès général du peuple. Par contre, si vous négligez le pouvoir du peuple dans les communes, dans les congrès populaires, si quelqu’un vient vous gouverner et vous dire de renoncer à tout cela, que veut-il faire ? Veut-il créer un parti ou bien un front? Lorsqu’un parti gouverne, où est donc le peuple ? Si il y a un gouvernement c’est que le peuple est absent, par rapport à nous, le gouvernement est mis au musée car le gouvernement c’est le peuple. Le pouvoir c’est le peuple, et chacun d’entre vous est gouvernant.

Le système des partis est un système d’imposture, car les partis rassemblent des voleurs, c’est ce qui existe dans le monde actuellement.

Vous qui êtes en vie actuellement et notamment les jeunes et les personnes âgées, nous pouvons vous dire soyez sans crainte.

Il y a des moyens disponibles pouvant assurer votre vie et votre avenir. Il y a le pétrole, il y a l’eau. Vous pouvez vivre grâce à l’argent du pétrole dans le bonheur et la quiétude.

Il y a tous les moyens possibles qui permettent une meilleure vie.

Avec les moyens modernes et la technologie de pointe, nous avons pu assurer une meilleure existence a la population, clôturer les méthodes anciennes, les puits et les fontaines d’eau et autres méthodes archaïques.

Nous avons déclenché la révolution, libéré le pays du colonialisme, des bases américaines et britanniques, du colonialisme italien et avons remis le pouvoir au peuple.

Nous ne sommes pas tuteur du peuple. Le peuple libyen n’a ni tuteur, ni mandataire, il gère ses propres affaires.

Il n’a pas de dirigeants ni de gouvernant. Le peuple libyen est un peuple libre. Notre mission c’est d’avoir remis le pouvoir et la richesse au peuple ainsi que les armes.

Prenez votre destin en mains dans les communes.

Vous êtes organisés dans 30 mille de celles-ci où il y a des femmes et des hommes, dans chaque commune il y a 101 personnes. Trois millions de personnes sont organisées au sein de communes en mesure d’exercer le pouvoir, le reste ce sont des enfants, des malades ou des absents a l’étranger. Désormais, notre sort est entre nos mains et personne ne viendrait vous tromper avec des belles paroles en vous disant que l’Afrique ne compte pas.

Regardez les marchandises à bas prix venant de partout, voilà de l’argent. Je vous ai dit que vous avez tout, pétrole, eau, durant des dizaines d’années, n’ayez aucune crainte, mais vous devez penser à l’avenir. Vous savez qu’il y avait des pays riches et qui sont devenus pauvres, des civilisations qui ont disparu. Des grandes civilisations citées par des livres importants ont disparu comme Banu Gerna ou Wad al Hayat, ou Germa.  Il y avait de l’eau a cette époque, puis plus rien, ce fut la sécheresse. Où est la civilisation de Irama That al-Imad ? La civilisation de Thamoud, les bâtisseurs du barrage de Maareb ?

Voila que le Yémen est le plus pauvre des pays bien qu’il soit d’une grande civilisation mentionnée dans le Coran.

Les tribus amazigh n’existent plus depuis le royaume de Numidie, des tribus que nous ignorons totalement, peut-être des tribus sémites ou orientales et qui ont disparu par la suite. Où sont les tribus de Mechouach, Ribo, Libo, Salmu et Tahnou, on ne peut même pas prononcer leurs noms ?

Les archéologues et les astronomes disent que ces tribus ont disparu lorsque eut lieu une sécheresse de cent ans.

Puis vinrent les Arabes et les Phéniciens par bateaux.

La Libye est aux Libyens, nous n’acceptons pas qu’il y ait du tribalisme et personne ne peut dire que mon origine est telle ou telle, car quiconque dirait cela serait un agent du colonialisme, c’est diviser pour régner. Les Israéliens veulent balkaniser les pays arabes et islamiques et l’Afrique.

Ce sont des appellations colonialistes, des complots colonialistes pour nous diviser.

Nous commençons par la Libye sur laquelle compte beaucoup l’Afrique. La Libye, base de la libération, base de l’unification de l’Afrique.

Nous n’acceptons pas que des agents colonialistes puissent réaliser leurs desseins à travers la Libye.

La Libye aux Libyens, la Libye c’est toute l’Afrique et vice-versa.

Quiconque chercherait à semer la discorde du colonialisme serait écrasé.

Nous Libyens sommes tous égaux sur notre terre. En définitif, la Libye constitue une tribu en Afrique.

Nous sommes des Africains. Nous sommes des Libyens.

On sait que le colonialisme colonise parce qu’il est puissant.

Les Israéliens puissants colonisent les Arabes. Comme ils ne peuvent pas venir nous coloniser, ils utilisent leurs agents. Leurs agents ont été utilisés par leurs maîtres pour aller coloniser les pays cibles comme l’Irak et d’autres pays, sous prétexte que l’Irak disposait d’armes de destruction massive et que Saddam Hussein, que Dieu ait son âme et le bénisse, était un dictateur, ils sont venus dans ce pays pour le détruire et créer la division. Mais l’Amérique est en train de subir une défaite dans ce pays et elle ne peut sortir de ce bourbier.

Mais les forces colonialistes nous guettent toujours. Avant, par exemple les sociétés américaines prenaient 80% du pétrole libyen, alors que nous Libyens, nous prenions que 20% de notre pétrole, alors qu’aujourd’hui c’est le contraire qui se produit. C’est pourquoi nous devons être vigilants quant aux complots colonialistes et impérialistes, c’est pourquoi il est nécessaire que vous preniez compte du pouvoir dont vous disposez.

Nous célébrons aujourd’hui l’avènement du pouvoir du peuple qui constitue un tournant dans notre histoire.

Soyez vigilants quant à l’avenir de vos enfants, de vos proches et de ceux qui étudient à l’étranger, car malheureusement ces pays cherchent à mobiliser certains d’entre eux contre leur propre pays et en faire des agents pour commander la Libye et s’emparer de sa richesse et de son pétrole.

Qui a emmené les Italiens ? Les Italiens ont décidé de faire de la Libye une partie de l’Italie. Mais qui l’a fait connaître dans les rues de la Libye et de ses villes ? Ce sont les agents libyens. Ceux-la qui ont montré où se trouve Omar Mokhtar, qui leur ont montré où se trouve Saddam Hussein.

Ce sont des agents irakiens, les enfants du martyr Saddam.

C’est pourquoi, il faudrait se soucier de vos enfants, mais faire attention à ceux qui font des études à l’étranger qui risqueraient de subir un lavage de cerveaux et d’être engagés contre leur propre pays. Or étant donné que vous disposez du pouvoir, ces individus et ces agents seront anéantis.

Prenez soin de ce pouvoir du peuple. Il y va de votre avenir et de votre destin. Réunissez-vous et pensez à toutes ces choses importantes, prenez vos responsabilités.

Quant à nous, nous avons assumé notre responsabilité en vous remettant le pouvoir, la richesse et les armes pour défendre les acquis de la révolution, la richesse et le pétrole.

Il faut qu’il y ait une défense, des hommes portant des armes, 24 heures sur 24, pour défendre la liberté par le biais du peuple.

En général, je voudrais vous dire à vous qui êtes venus de partout de penser à votre passé et comment vous étiez exploités et asservis.

Dès lors ne permettez à personne de vous dominer. Vous êtes les plus aptes à prendre le pouvoir et à le préserver.

Vous êtes la région la plus importante en Libye, le Fezzan.

Ils nous avaient divisés et dispersés au point où on ne savait pas où nous étions, en Afrique ou en Occident, à l’Est ou au Sud ou au Nord. Ils avaient fait du Fezzan avec sa grande superficie une propriété privée des féodaux, des familles réactionnaires au service du colonialisme. Ils avaient voulu isoler le Fezzan de la Libye pour mieux la dominer. Cela ne doit pas se renouveler.

Ayez confiance en vous et souvenez-vous que vous avez conquis l’Afrique, vous l’avez libérée, elle vous appartient.

En avant !

 

Retour - Accueil PCN-NCP