COMMUNIQUE DU PCN-NCP

(JEUDI  27 SEPTEMBRE 2001)

 

Un an d'Intifada :
A L'OCCASION DU PREMIER ANNIVERSAIRE DU Déclenchement DE L'INTIFADA LE 28 SEPTEMBRE 2000, LE PCN APPELLE A RESPECTER 3 MINUTES D'Arrêt DE TRAVAIL, DE RECUEILLEMENT ET DE SILENCE

 

L'actualité ne doit pas nous faire oublier le douloureux premier anniversaire de la seconde Intifada. Cette résistance courageuse du peuple palestinien à 53 ans d'occupation militaire israélienne, a un coût effrayant : en un an plus de 684 palestiniens assassinés et 20.000 blessés !
Elle ne doit pas non plus nous faire oublier tous ceux qui sont morts depuis 1948, les millions de réfugiés qui croupissent toujours dans des camps, les villages et les maisons rasés par l'armée israélienne et surtout les massacres des camps palestiniens de Sabra et Chatila dont Ariel Sharon porte la responsabilité.
Aujourd'hui encore, le gouvernement israélien profite du climat pour renforcer son occupation et intensifier ses attaques militaires contre la population civile palestinienne. Depuis le 11 septembre dernier, une trentaine de Palestiniens ont été assassinés et de nombreux autres, blessés, dans les bombardements effectués par la marine, l'armée de terre et l'armée de l'air israélienne.
Le conflit israélo-palestinien a des incidences internationales considérables. C'est pour cela que l'ONU doit immédiatement procéder à l'envoi d'une force de protection internationale comme le demande l'Autorité palestinienne.
L'immobilisme de la communauté internationale, le parti pris systématique des USA en faveur d'Israël engendrent la colère, l'humiliation, la frustration dans l'ensemble du monde arabe et des pays du Tiers monde. Il n'y aura pas de paix au Moyen Orient tant que justice n'aura pas été rendue au Peuple palestinien.

Elle passe obligatoirement par l'application du droit international, à savoir les Résolutions des Nations unies qui demandent :
- La création d'un Etat Palestinien indépendant et souverain sur les territoires occupés en 1967,
- et donc le retrait des forces israéliennes du territoire palestinien et le démantèlement des colonies d'implantation,
- Le partage de la souveraineté sur Jérusalem entre Palestiniens et Israéliens,
- Le droit au retour sur leurs terres des 4 millions de réfugiés Palestiniens.

A l'occasion du premier anniversaire du déclenchement de l'Intifada le 28 septembre 2000, le PCN appelle à respecter 3 minutes d'arrêt de travail, de recueillement et de silence à la mémoire de toutes les victimes de l'occupation et de la répression israéliennes.

Retour / Back