CONGRES DU MOUVEMENT INTERNATIONAL EURASIEN
- 20 NOVEMBRE 2003 A MOSCOU -

 

MOTION DE SOUTIEN DU PCN-NCP
ET DE L'ASSOCIATION DE SOLIDARITE TRANSNATIONALE
" LA CAUSE DES PEUPLES "

Français - English

 

Chers camarades,

Nous vous apportons le salut des militants communautaristes du PCN et anti-impérialistes de « LA CAUSE DES PEUPLES »..

L’idée de l’unification des forces eurasiatiques, au-delà des différences de territoire, de langue et de religion n’est pas nouvelle, mais dans des circonstances marquées par la fin de l’Union Soviétique et les effets néfastes du morcellement et de la discorde provoqués par les agents dissolvants de la « politique globale américaine », elle apparaît comme un moyen de résistance et d’action face au « Nouvel Ordre Mondial » de l’Amérique et de ses complices, qui cherche partout à imposer son joug et partout met en péril la vie des peuples et des nations.

Depuis quatre décennies, nous sommes de ceux qui veulent élargir en quelque sorte le sujet en lui conférant une dimension géographique plus ample et géopolitiquement plus décisive. L’idée-force, c’est que notre champ d’action s’étend de Vladivostok à Reykjavik. C’est la raison pour laquelle nous soutenons activement toutes les forces qui militent en ce sens et participent au combat commun pour la cause de nos peuples frères.

Nous parlons de combat commun car partout, des berges de l’Atlantique aux confins de l’Oussouri, l’ennemi est le même : le néocolonialisme yankee, son « Nouvel ordre mondial » et son bras armé de l’Otan. Hollywood, Mac Do, Coca-Cola : toute la vomissure américaine nous englue dans un monde stupide et infantilisé.

Ce combat implique de notre part un soutien actif à la préservation de l’idée pan-russe.

En Europe de l’Ouest, tous les gouvernements, tous les politiciens se sont couchés devant Washington. Il est loin le temps où se dressait la grande figure du général de Gaulle. La France a rejoint les autres valets européens de l’Otan.

Seule la Russie, même amputée depuis 1991, même affaiblie, a encore la masse démographique, géopolitique et humaine nécessaire pour offrir à l’Europe une alternative au « Nouvel Ordre Mondial ». Car la Russie, comme hier l’Union Soviétique, est le dernier pays libre et indépendant en Europe.

Nous sommes donc de ceux qui croient à la mission russe en Europe au XXI° siècle.

Mais si nous sommes à vos côtés pour des raisons logiques, celles qui motivent tous les patriotes européens, nous sommes aussi des partisans de l’Eurasisme pour des raisons idéologiques.

Car la mission russe en Europe n’est pas seulement politique, elle est aussi sociale, comme le rappelait Nicolas Berdiaev : « La mission du peuple russe est de réaliser la justice sociale au sein de la société humaine, non seulement en Russie, mais dans le monde entier », écrivait-il.

Mais les hommes ne vivent pas seulement d’idées. Ils ont aussi besoin de rêver. Et le cœur doit répondre au cerveau. Nous sommes aussi des Eurasistes parce que nous partageons votre rêve, sans cesse revisité depuis la chute de Constantinople, la seconde Rome. Oui, votre rêve est aussi le nôtre.

Car l’Empire d’Europe pour lequel nous combattons, la grande Europe libre de Vladivostok à Reykjavik, sera la quatrième Rome !

Face à l’Amérique néo-carthaginoise, l’Empire d’Europe ne pourra être que la nouvelle Rome.

Avec Moscou pour capitale. Pourquoi pas !

 

Luc MICHEL,
Président du PCN-NCP.

Service de presse :  presse@pcn-ncp.com (18/11/03 - 23h00 GMT) 

 

Retour / Back