COMMUNIQUE DU PCN-NCP

(DIMANCHE 26 JANVIER 2003)

 

RAFFARIN ET L'ANTISEMITISME :
ATTENTION ! UNE EXTREME-DROITE PEUT EN CACHER UNE AUTRE ...

 

A l’occasion du dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) à Paris, le Premier ministre français, M. Jean-Pierre Raffarin, s’est exprimé sur l'antisémitisme « malheureusement toujours menaçant » en France.

Il a également condamné « avec force » l'appel au boycott de la coopération avec les facultés israéliennes lancé par le conseil d'administration de l'université Paris-VI afin de protester contre le non-respect des droits des Palestiniens Cette initiative n'étant « pas admissible » selon notre bon Monsieur jovial. Il y voit, en effet, « une forme d'expression de l'antisémitisme ».

Nous rappelons au passage que le boycott des produits israéliens a déjà fait l'objet d'un procès devant les tribunaux de la République, perdu par les sionistes. Il s’agit donc d’une position légale !

Devant une telle prise de position, nous nous permettons de rappeler que le passé de Monsieur Raffarin ne lui permet pas de se poser en donneur de leçon de morale.

Car Raffarin loin de la fausse figure du politicien centriste que les media donnent de lui, est aussi un des vieux complices de l’extrême-droite française.

En 1993, il préfaçait un luxueux ouvrage aux éditions MARTELLE d'Amiens : « Hommes et traditions populaires Poitou-Charentes et Vendée ». Les auteurs, issus de la mouvance d’extrême-droite, dont le chantre de la SS française, ont été pour certains les inspirateurs d’ « Unité Radicale », le groupuscule « le plus ouvertement fasciste et antisémite » de France selon « LE POINT » (Le Point, 7 juin 2002) !!!

On a donc le droit de s’interroger aujourd'hui sur la sincérité de ses engagements « antiracistes ». Mais son choix n’est nullement un hasard. Quoi de plus normal pour un proche de l'extrême-droite française d'aller faire un petit tour chez les meilleurs soutiens de l'extrême-droite sioniste au pouvoir à Tel-Aviv !!!

Une fois de plus la Chiraquie surfe sur l’escroquerie morale de l’élection présidentielle.

 

Consultez également : http://www.pcn-ncp.com/PIH/pih-020617.htm

 
Service de Presse du PCN-NCP (26/01/03 - 06h30) 

 

Retour / Back