Dans un message à Mao Tsé-Toung, le général PERON établit un parallèle entre son gouvernement et la révolution chinoise.

barre.gif (884 bytes)

M. Barnebe Castellano, membre du comité central du mouvement révolutionnaire péroniste (MRP) qui représente la gauche du justicialisme, a révélé lundi, selon l’agence France Presse à Paris, la teneur de deux messages adressés le mois dernier par le général Peron, à la jeunesse argentine et à certains militaires argentins, ainsi qu’à M. Mao Tsé-Toung.

Le dernier message a été remis à M. Mao Tsé-Toung par plusieurs membres du comité qui ont fait le voyage de Pékin. Le général Peron écrit notamment après avoir assuré le chef du PC chinois de son "salut fraternel et amical" : "L’impérialisme nord-américain et ses alliés permanents - parmi lesquels les actuels dirigeants soviétiques - se trompent quand ils pensent que sous le couvert d’une fausse coexistence, ils pourront arrêter la marche des peuples assoiffés de justice après leur libération". Il ajoute : "l’action néfaste de l’impérialisme, avec la complicité des classes qui ont trahi, a empêché en 1955 que nous accomplissions l’étape de la révolution démocratique afin de préparer la classe ouvrière à la pleine et postérieure réalisation de la révolution socialiste".

L’ancien dirigeant argentin conclut en constatant que "nous nous rencontrons sur tout ce qui est fondamental, mais des aspects naturels et propres de nos pays qui font leurs conditions sociales et économiques ont modifié en une certaine façon les tactiques de lutte".

spintri.gif (1415 bytes)

Retour à la page précédente / Retour à l'accueil