PCN-INFOS

L'actualité commentée du Parti Communautaire National-européen - PCN-NCP

 

PCN-Infos du 23 octobre 2006

 

L’ESPRIT DU GAULLISME REVIT EN COREE DU NORD :
PYONGYANG A RAISON !

 

« Les essais nucléaires nord-coréens incitent à développer les garanties de sécurité internationales » (expert russe)

« Les essais nucléaires nord-coréens inciteront la communauté mondiale à développer le système des garanties de sécurité internationales dans le cadre de l’ONU », a estimé ce 20 octobre 2006 à Moscou le premier vice-président de l’ACADEMIE RUSSE DES SCIENCES GEOPOLITIQUES, Léonide Ivachov, lors d’une « table ronde » à RIA Novosti.

« Les explosions en Corée du Nord pousseront la communauté internationale à oeuvrer dans le cadre de l’ONU et au niveau du Conseil de sécurité pour rétablir et développer le système de garanties internationales dans le domaine de la sécurité », a-t-il déclaré.

La décision de procéder à des essais nucléaires a été pour Pyongyang un « moyen politique de survie et de dissuasion face à une pression, notamment de la part des Etats-Unis. Ce n’est pas le précédent de création de l’arme nucléaire qui est dangereux mais le monopole de la possession de l’arme nucléaire, que ce soit au niveau régional ou global », a souligné l’expert.

D’après lui, la possession de l’arme nucléaire est actuellement une question de plus en plus politique. « Depuis la disparition du monopole dans ce domaine, l’arme nucléaire a cessé d’être une arme réelle pour devenir un instrument politique », a affirmé Léonide Ivachov.

A l’heure actuelle la communauté internationale doit faire preuve de retenue à l’égard de la Corée du Nord. « Il faut se garder de l’acculer au mur, ce qui ne peut conduire qu’à une seule issue, il faut la faire revenir à la table des négociations », a souligné l’expert.

L’accession de la RPDC au rang de 9e puissance atomique a en effet totalement changé la donne. Et en faveur de Pyong-Yang.

Le prix à payer pour agresser la RPDC comme l’ont été Kaboul, Bagdad ou encore Beyrouth est en effet devenu exorbitant pour les faucons du Pentagone« Une guerre contre la Corée du Nord coûterait aux Etats-Unis la vie de 100.000 soldats américains et 100 milliards de dollars de pertes économiques », a annoncé NEWSWEEK, ce 20 octobre. Qui y ajoute encore 1 million de morts sud-coréens ! Une guerre contre la RDPC coûterait donc au budget américain 100 milliards de dollars et le préjudice économique de la Corée du Sud dépasserait 1.000 milliards de dollars, écrit encore NEWSWEEK.

Cette conception éminemment politique de l’Arme atomique était déjà celle du Général de Gaulle il y a quatre décennies. Et le concept stratégique qui sous-tendait l’Arme nucléaire française, c’est-à-dire « la dissuasion du faible au fort », est exactement celle de Pyong-Yang. Les prostituées politiques « européennes », et singulièrement les putains françaises des USA, qui trahissent chaque jour davantage l’héritage gaulliste, et qui courent aujourd’hui derrière Washington – petits caniches obséquieux de l’impérialisme qui se croient issus d’une meute – pour accabler Pyong-Yang, semblent bien l’avoir oublié.

Qui oserait prétendre que la petite Corée populaire menace la super-puissance yankee ? La RPDC n’a aucune visée expansionniste. Elle tient simplement à préserver son système politique et social.

Personne ne doute un seul instant que si Saddam Hussein avait pu doter son pays de l’Arme atomique arabe (anéantie par le raid terroriste de l’Aviation sioniste sur le réacteur Osirak au début des années 80), l’Irak vivrait encore aujourd’hui uni, libre et prospère.

Et, depuis l’agression contre l’Irak ba’athiste, face à la jungle internationale où frappent les faucons yankee, les dirigeants perspicaces de la RPDC savent que seule la possession de l’Arme atomique force le respect et garantit la paix et l’indépendance.

Le Général de Gaulle ne disait pas autre chose il y a 40 ans !

 

Luc MICHEL

 

Retour à l'accueil