PCN-INFOS

Le réseau d'information téléphonique du PCN

 

PCN-Infos du 02 août 2005 (Edition spéciale)

 

« 5e UNIVERSITE D’ETE EUROPEENNE
POUR LES MOUVEMENTS ALTERNATIFS,
VERTS ET PACIFISTES »
(WALLONIE – 27 / 31 JUILLET 2005) :
LA DEMOCRATIE DIRECTE : ALTERNATIVE DU XXIe SIECLE !

 

Du 28 au 31 juillet 2005 s’est tenue à La Roche (Wallonie-Belgique) la « 5e UNIVERSITE D’ETE EUROPEENNE POUR LES MOUVEMENTS ALTERNATIFS, VERTS ET PACIFISTES ».

Le thème central de cette année étant le suivant : « Contre la faillite de la pseudo « démocratie » parlementaire occidentale, après les référendums de France et des Pays-Bas et la montée de la démocratie populaire, LA DEMOCRATIE DIRECTE : ALTERNATIVE DU XXIe SIECLE ! »,

Organisée par les réseaux des Comités Révolutionnaires et de défense de la Libye en Europe, en particulier le MEDD-RCM (1) et le CEREDD (2), sous la coordination de Luc Michel, Coordinateur-général du MCR pour l’Europe, et du Dr Ibrahim JRIBI du RCM. Avec l’appui logistique du Secrétariat-général du PCN.

Des participants venus de toute l’Europe, d’Afrique et du monde arabe et en particulier d’Ukraine, Hongrie, Bulgarie, Pologne, France, Belgique, Turquie, Tchad, République démocratique du Congo, Congo-Brazzaville, Togo, Libye, Maroc, Russie, Belarus et Soudan. 

Les travaux de la 5e Université d’été ont débuté par la lecture de quelques-uns uns des nombreux messages de soutien reçus d’Amérique latine, du Canada, d’Afrique et d’Europe.

Et en particulier les messages du MDDRJ (Comités Révolutionnaires du Brésil), des CR de Tanzanie et du Niger, du mouvement ONUTA du Togo, du « Secrétariat-Régional France-sud » du PCN, l’un des fers de lance du soutien à la Jamahiriya en Europe, qui a plaidé pour « l’union et la fraternité des peuples des deux rives de la Méditerranée et qui a salué la volonté du Frère Guide d’établir la Jamahiriya libyenne comme un pont entre les unités européenne et africaine ». A noter aussi des messages de solidarité des Comités Irak de Base du Québec et  de la Coordination transnationale de los Comités Iraq de Base hispanophones, qui ont « particulièrement remercié Me Aicha Kadhafi, la fille du Guide de la Révolution du 1er septembre, pour sa participation au Comité international de juristes qui défend, exemple rare d’honneur et de dignité, le Président Saddam Hussein ».

Les travaux de la 5e Université d’été ont ensuite démarré avec la première Table ronde consacrée au sujet : « GLOBALISATION ET CRISE DE L’EUROPE INSTITUTIONNELLE ».

Luc MICHEL a ouvert la table ronde par une conférence d’introduction consacrée à « la victoire du Non aux référendums de France et des Pays-Bas et la montée de la démocratie populaire : où va l’Europe ? ». Il a conclu son exposé en affirmant vigoureusement que « la Démocratie Directe et son organisation européenne en marche, le MEDD, représentent la seule alternative véritable au besoin de démocratie réelle exprimé par le Peuple européen. Il a stigmatisé le déficit démocratique et l’imposture de l’Europe parlementaire bourgeoise de Bruxelles et de Strasbourg ».

Est également intervenu Mateusz PISKORSKI (Pologne), qui a parlé de « la résistance populaire à l’Est face au parlementarisme libéral » évoquant « l’exemple du mouvement polonais Samobroona (Auto-défense) ».

La table ronde s’est clôturée par un débat intellectuellement fécond, d’où a émergé la nécessité de transformer le MEDD en une puissante organisation paneuropéenne.

L’après-midi a été consacré à une activité culturelle qui a permis aux participants, qui ne connaissaient pas encore la Jamahiriya, de découvrir les réalisations impressionnantes de la Révolution libyenne.

Ont notamment été projetés les films « THE ACHIEVEMENTS » et « THE GREAT MAN-MADE RIVER ».

Dans la discussion qui a suivi la projection, Luc MICHEL a insisté sur le fait que si les médias occidentaux ne manquaient jamais une occasion en évoquant l’Entité sioniste d’affirmer que « celle-ci avait fait reverdir le désert », ils passent toujours sous silence la réalité libyenne où le projet de la Grande rivière artificielle a repoussé les limites du Sahara dans une dimension infiniment supérieure.

La soirée a été consacrée à la présentation de la Jamahiriya et de la Révolution de Moammar Kadhafi.

Après une brève introduction de Luc MICHEL qui a exposé « Pourquoi nous soutenons la Révolution libyenne », est intervenue Mme Radia FAZANI, diplomate libyenne, qui a parlé de « la femme dans la Révolution libyenne ».

Après un débat avec la salle, la journée de travail s’est clôturée par la projection du film du journaliste français Eric Roulleau, « KADHAFI, LE MACHIAVEL DU DESERT » (1985), consacré à la genèse et aux quinze premières années de la Révolution d’al Fatah du 1er septembre.

La soirée s’est prolongée tard dans la nuit par des discussions fraternelles entre les participants.

 

TRAVAUX DU 29 JUILLET :

Le 29 juillet, s’est ouverte la seconde journée des travaux de la « 5e UNIVERSITE D’ETE ».

La journée a démarré par une Table ronde consacrée au sujet : « LA PSEUDO DEMOCRATIE IMPOSEE PAR L’OCCIDENT ». La séance a été ouverte par une conférence d’introduction de Luc MICHEl et intitulée : « Propagande américaine et réalités géopolitiques : le nouveau « Grand jeu » en arrière-plan de la démocratie made in USA – Eurasie – Proche-Orient – Afrique ».

Le Pr Alain AVELLO (Nantes, France) a ensuite pris la parole et a exposé comment « la nouvelle OTAN se déploie en Eurasie, au Proche-Orient et en Afrique ».

Est ensuite intervenu Fabrice BEAUR, Coordinateur-général du MCR pour l’Espace francophone (France – Wallonie – Bruxelles – Suisse romande) qui a expliqué à un public attentif « ce que cachent les pseudo révolutions de couleur ».

Les conférenciers ont exposé comment l’impérialisme occidental organise de fausses révolutions au nom d’une pseudo démocratie, qui dissimule les manipulations de l’argent et des médias.

Luc MICHEL a retracé la genèse des interventions de l’impérialisme occidental en Europe de l’Est et dans les Balkans, dénonçant la collusion des impérialistes avec la mouvance réactionnaire du fascisme et du néo-fascisme. Il a aussi dénoncé la réhabilitation du Nazisme et la propagation des idées négationnistes en Europe de l’Est et, singulièrement, dans les Pays baltes.

Un long débat avec le public a clôturé la Table ronde où des intervenants ont aussi évoqué l’interventionnisme occidental actuel au Liban et en Libye.

L’après-midi a été consacré à la projection du film « OMAR AL-MOUKHTAR, LE LION DU DESERT » (avec Antony Quinn), consacré à la lutte de libération nationale du peuple libyen contre le colonialisme et le fascisme dans les années 20 et 30.

La projection du film a été précédée d’un exposé de Luc MICHEL qui a rappelé « pourquoi Révolution libyenne et anti-fascisme sont indissociables » et dressé un parallèle entre la Révolution libyenne et le combat des anti-fascistes allemands anti-hitlériens entre 1933 et 1945.

Il a notamment rappelé le combat des Nationaux-bolchévistes Ernst NIEKISCH (Réseau WIDERSTAND), le premier des résistants au Nazisme, et Arvid HARNACK et Harro SCHULZE-BOYSEN (« Orchestre Rouge ») et cité le biographe de Niekisch, Sebastian HAFFNER – lui-même résistant et exilé – qui disait que « l’idée politique fondamentale de Niekisch est que la libération nationale et la révolution socialiste sont une seule et même chose, elles sont les deux côtés de la même médaille : est-elle autre chose que la maxime commune des actions de Mao et Hô Chi Minh, de Fidel Castro, de Che Guevara ? La révolution socialiste porte partout le drapeau nationaliste … le vrai théoricien de la révolution universelle qui est en marche aujourd’hui n’est pas Marx, ni même Lenine. C’est Niekisch ». Une citation qu’il a mise en parallèle avec l’action de Kadhafi.

Dernière étape d’une journée studieuse, la soirée a été consacrée à la présentation du MCR – Mouvement des Comités Révolutionnaires. Fabrice BEAUR, à l’occasion d’une conférence pugnace, intitulée « Nous, les Comités Révolutionnaires », a expliqué à un public enthousiaste l’histoire et l’action des Comités Révolutionnaires et expliqué pourquoi, notamment, de nombreux Européens ont rejoint le mouvement. Il a également exposé les raisons qui ont conduit à la création en octobre 2004 du MEDD – Mouvement Européen pour la Démocratie Directe –, le nouveau réseau unitaire paneuropéen du MCR.

La soirée s’est clôturée par une passionnante discussion entre le public, le conférencier et les Coordinateurs libyens du MCR présents, les Dr Zayed BOUHDEMEN, Bashir BOUBACAR et  Ibrahim JRIBI.

 

TRAVAUX DU 30 JUILLET :

Le 30 juillet, s’est ouverte la troisième journée des travaux de la « 5e UNIVERSITE D’ETE » par une Table ronde consacrée au sujet : « L’AFRIQUE ET LA CRISE DE LA DEMOCRATIE A L’OCCIDENTALE » (un thème que l’on aborde rarement ailleurs en Europe).

Deux conférences - la première du Dr Robert MBELO intitulée « La crise de la République du Congo » et la seconde du Dr Djim LEY-NARDIGAL (Secrétaire-général d’ACTUS) consacrées à « L’exemple du Tchad » – ont permis à deux militants de partis africains du Congo et du Tchad d’exposer concrètement à partir du triste exemple de leurs deux pays « les méfaits du néo-colonialisme et de la démocratie artificielle importée « made in Occident » en Afrique ». Ils ont salué « le rôle de Moammar Kadhafi pour la construction d’une Afrique unie et libre et souligné que seule la Démocratie Directe était adaptée à l’Afrique ».

Me Dominique JOURDAIN (avocat au Barreau français) a ensuite dénoncé « les institutions de Bretton Woods : Comment l'Occident mystifie encore les peuples d'Afrique grâce au FMI et la Banque Mondiale ».

En conclusion, Luc MICHEL est intervenu sur le thème : « Kadhafi et le panafricanisme nouveau : l’alternative ».

La Table ronde s’est clôturée par un débat passionné avec les participants et les interventions de nombreux délégués africains.

 

1e CONFERENCE EUROPEENNE DU MEDD :

L’après-midi de ce 30 juillet était consacrée à la « 1e CONFERENCE EUROPEENNE DU MEDD », présent dans 17 pays d’Europe.

La Conférence a débuté par un travail en commission des Coordinateurs du MEDD-MCR, réunissant délégués européens (de l’Est et de l’Ouest) et libyens, où ont été définis :

- d’une part les principes d’organisation et de travail du MEDD,

- et d’autre part les grands axes idéologiques de son action (qui seront résumés dans un « Manifeste pour la Démocratie Directe en Europe »);

La 1e Conférence s’est ensuite poursuivie en séance plénière, ouverte par le « Rapport politique et organisationnel » de Luc MICHEL, fondateur du MEDD et Coordinateur-général du MCR pour l’Europe, intitulé « La vocation unitaire, eurasiste et transnationale du MEDD-MCR ».

Dans un exposé vigoureux et militant, qui tranchait sur le ton plus académique des travaux de la « 5e Université d’Eté », Luc MICHEL a défini les lignes de force de l’action du nouveau Mouvement paneuropéen :

- La Grande-Europe de Reykjavik à Vladivostok est plus grande que l’Union européenne et comprend aussi les pays issus de la défunte Union Soviétique et de la Yougoslavie. Le MEDD ne reconnaît plus de frontières en Europe, comme Kadhafi n’en reconnaît plus en Afrique ;

- la Démocratie Directe est la seule alternative véritable et sincère à la faillite et à l’imposture du parlementarisme bourgeois en Europe ;

- la défense et la promotion de la Jamahiriya libyenne, expérience-pilote de la Démocratie Directe, est une priorité indispensable ;

- la Démocratie Directe est inséparable du Socialisme et de la Justice sociale ;

- le combat de l’Europe pour son unité et son indépendance est partie inséparable de la lutte pour la Cause des Peuples des quatre continents ;

- les Unités africaine et européenne sont en particulier solidaires et la Méditerranée – comme le veut aussi Kadhafi qui conçoit la Libye comme un pont entre l’Afrique et l’Europe – doit devenir une Mer de paix et d’unité entre les peuples de ses deux rives ;

- la Paix doit être un objectif prioritaire pour le siècle naissant. Il faut mettre hors la loi les puissances impérialistes et en particulier l’OTAN qui frappe aujourd’hui trois continents.

Fabrice BEAUR, Coordinateur-général adjoint du MEDD en charge de la Communication et d’Internet, a ensuite présenté le Rapport « Communication-Internet-Media ». Sujet important puisque pour un mouvement paneuropéen présent de l’Espagne à la Russie et à la Turquie, le Complexe media prévu – Site Internet central – Presse numérique – Newsgroupes – Radio-TV en ligne – sera l’Organisateur collectif et le trait d’union du MEDD.

La 1e Conférence s’est terminée par diverses interventions de coordinateurs européens et libyens et de nombreuses questions du public.

De l’Espagne à la Russie, le MEDD est en marche !

Dès le début de soirée, les travaux de la « 5e Université d’Eté » ont repris avec une conférence-débat de Luc MICHEL sur le sujet d’actualité « OU VA LA LIBYE ? ». Spécialiste de la Jamahiriya – on lui doit de nombreuses analyses –, Luc MICHEL  avait intitulé son exposé : « Entre réformes et Révolution : la Libye a la croisée des chemins ».

Sur un ton pugnace, il a notamment dénoncé la propagande occidentale qui présente la Libye comme un « état terroriste ». Etudiant cas par cas les dossiers de Lockerbie, du DC10 d’UTA et de la Discothèque « La Belle » à Berlin, il a exposé les résultats des contre-enquêtes menées et qui, toutes, innocentent la Libye. Il a notamment rappelé que la Télévision allemande ZDF a dévoilé sans aucun doute l’implication du Mossad dans le dossier de Berlin. Luc MICHEL a aussi rappelé que la Libye – victime d’un embargo inique de 12 ans destiné à briser son système et son peuple – a du acheter la levée des sanctions au terme d’un brigandage impérialiste immonde et qu’elle n’a, à juste titre, jamais reconnu aucune responsabilité.

Après avoir rappelé les grandes lignes du rôle-clé de Moammar Kadhafi dans le nouveau panafricanisme et la création de l’Union Africaine, Luc MICHEL a expliqué le pourquoi des réformes économiques en cours en Libye. Il a conclu en insistant sur la nécessité de soutenir les forces révolutionnaires en Libye et de préserver les acquis de la Révolution du 1er Septembre.

Le débat qui a suivi s’est poursuivi fort tard, avec les interventions et les réponses aux nombreuses questions du conférencier et des Coordinateurs libyens présents, les  Dr Zayed BOUHDEMEN, Bashir BOUBACAR et Ibrahim JRIBI.

 

TRAVAUX DU 31 JUILLET :
COLLOQUE « LA DEMOCRATIE DIRECTE :
L’ALTERNATIVE DU 21e SIECLE »

Dans le cadre de la « 5e UNIVERSITE D’ETE », la dernière journée du 31 juillet, a été consacrée à un Colloque sur « LA DEMOCRATIE DIRECTE : L’ALTERNATIVE DU 21e SIECLE » et portant sur « la Synergie de la Révolution jamahiriyenne et des théories et expériences de la Démocratie Directe en Europe ».

Au travers d’un programme chargé et exhaustif :

- Communication d’introduction de  Luc MICHEL : « Théories et praxis de la Démocratie Directe face à la crise du parlementarisme occidental » ;

- Communication du Pr Alain AVELLO (PCN - France) : « Les sources européennes de la Démocratie Directe (1) : La Suisse – Robespierre – La commune de Paris – Les Soviets – Le Référendum » ;

- 1e Communication de Luc MICHEL : « Les sources européennes de la Démocratie Directe (2) : Le « Communautarisme européen » et Jean Thiriart » ;

- Communication du Dr Ibrahim JRIBI (Libye) : « La critique de la démocratie classique » ;

- Communication du Dr Zayed BOUHDEMEN (Libye) : « Identité nationale, Démocratie et Etat » ;

- Communication du Dr Bashir BOUBACAR (Libye) : « L’expérience-pilote libyenne et le Livre Vert de Moammar Kadhafi : Le système Jamahiriyen, le cas de la Libye » ;

- Communication du Dr Djim LEY-NARDIGAL (Tchad) : « La Démocratie Directe en Afrique : l’expérience de Thomas Sankara » ;

- 2e Communication de Luc MICHEL : « Justice, Ordre social et Démocratie Directe : les expériences de Justice Populaire en URSS, en Albanie socialiste et en Libye » ;

- Colloque suivi d’un large échange de questions et d’intervention et d’un débat avec les participants.

Pour la première fois dans l’histoire des études sur la « Troisième Théorie Universelle », ce Colloque abordait – toutes les théories et praxis de la Démocratie Directe en Europe et leurs apports ou rapports avec l’expérience-pilote de la Jamahiriya libyenne.

Les participants ont notamment longuement abordé les thèmes connexes à la Démocratie Directe, comme :

- l’armement du peuple (« l’alternative fondamentale est entre des citoyens armés et des électeurs désarmés » disait Jean THIRIART, le théoricien du pouvoir populaire européen),

- la propriété sociale des moyens de production,

- l’autogestion syndicale et la place centrale des syndicats dans la Démocratie Directe,

- et la Justice populaire.

Comme Luc MICHEL le soulignait dans sa communication d’introduction, le système jamahiriyen de la Libye de Moammar Kadhafi n’est pas « l’expérience isolée d’un « petit état arabe » comme le prétend la propagande occidentale, mais bien l’aboutissement d’une longue tradition de pouvoir populaire – qui est notamment la forme véritable et originelle du pouvoir populaire des peuples d’Europe – : la Démocratie Directe » !

 

CLOTURE DES TRAVAUX :

L’Université d’Eté s’est terminée par le « Rapport du Comité d’Organisation » et une séance académique, où a été lue la Motion finale et un Télégramme de soutien à Moammar Kadhafi.

 

MOTION FINALE DE LA « 5e UNIVERSITE D’ETE EUROPEENNE » :

Nous, participants à la « 5e Université d’Eté européenne pour les Mouvements Alternatifs, Verts et Pacifistes », venant des quatre continents et issus de 21 pays européens (incluant l’Ukraine et la Russie), africains et arabes, affirmons :

1. notre attachement aux principes et aux valeurs de la Démocratie Directe, issus de la « Troisième Théorie Universelle » préconisés dans le « Livre Vert » ;

2. notre volonté de propager ces principes et valeurs dans le monde et singulièrement en Europe ;

3. notre soutien sans faille à la Révolution libyenne ;

4. que face à la faillite du parlementarisme bourgeois et de sa fausse « démocratie », en Europe, la Démocratie Directe est la seule alternative et la seule réponse à l’aspiration à une démocratie réelle du Peuple européen, telle qu’elle s’est clairement exprimée sans aucune équivoque à l’occasion du débat sur le projet du « Traité constitutionnel européen » ;

5. que dans cette optique la Jamahiriya libyenne est l’irremplaçable expérience-pilote à l’ère contemporaine ;

6. notre engagement à organiser dans le cadre du MEDD (Mouvement Européen pour la Démocratie Directe), la nouvelle organisation unitaire paneuropéenne des « Comités Révolutionnaires » en Europe, les partisans de la Démocratie Directe et les défenseurs de la Jamahiriya libyenne en Europe.

7. Les participants entendent aussi saluer et encourager le rôle leader du Guide de la Révolution libyenne Moammar Kadhafi dans la réalisation de l’Unité africaine et dans la synergie de celle-ci avec l’Union Européenne, ainsi que sa conception de la Libye en tant qu’un pont entre les Unités africaine et européenne et clef d’une Méditerranée de Paix et de Solidarité unissant les peuples des deux rives.

 

En conclusion, une occasion unique de rencontre, de fraternité et de solidarité entre militants révolutionnaires de trois continents, qui a été un vif succès ! 
Le lecteur familier des thèses du PCN aura reconnu les idées-forces de notre « Communautarisme européen » dans les grands axes de l’action du MEDD et l’enseignement donné à la « 5e Université d’Eté ». 
Un témoignage de l’avancée de nos idées non seulement en Europe mais aussi parmi la mouvance révolutionnaire des quatre continents. 
Les temps où Jean THIRIART prêchait dans le vide et où le PCN menait seul son action d’avant-garde sont bien révolus !

 

NOTES :

(1) Le MEDDMouvement Européen pour la Démocratie Directe – est le réseau unitaire du MCR en Europe, dont la création a été décidée à l’issue de la Troisième Convention internationale du MCR (Jamahiriya libyenne – septembre 2004). www.medd.info

(2) Le CEREDD est le Centre Européen de Recherches et d’Etudes sur la Démocratie Directe, installé à Bruxelles, et qui publie notamment depuis 1996 le bulletin de presse et d’information « LIBYA NEWS & FACTS ». www.ceredd.com

 

*****

ABONNEZ-VOUS A LA CAUSE DES PEUPLES !
La Tribune libre du combat contre l'impérialisme et l'exploitation !
- La Cause Des Peuples -

Retour à l'accueil