PCN-INFOS

Le réseau d'information téléphonique du PCN

 

PCN-Infos du 04 février 2004

 

NON A LA CENSURE SUR LE NET !
LA LIBERTE D'EXPRESSION EST EN DANGER

 

Après les élections présidentielles, la France semblait anesthésiée devant les agissements du gouvernement Chirac-Raffarin. La stratégie d’ultra-médiatisation paraissait fonctionner à merveille dans sa fonction de « marchand de sable » gouvernemental, avec ses slogans vide de sens comme la « proximité », etc.

Mais depuis quelques semaines face à la réalité de l’aggravation de la situation sociale et économique, la contestation refait surface dans la rue et dans les entreprises.

Devant les attaques tout azimuts du gouvernement contre le Code du travail, la Sécurité sociale, les droits sociaux et les services publics, la prise de conscience commence à se traduire par une hausse de la tension dans tous les secteurs de la société.

Nous aborderons tout cela dans nos prochains messages. Mais cette semaine, nous souhaitons aborder un fait que les media de notre « démocratie » (sic), surveillée et confisquée, abordent peu ou pas du tout.

En effet, c’est en silence que le 8 janvier dernier a été votée en première lecture par l’Assemblée nationale la « Loi sur l’Economie Numérique », la LEN. Mais qu’est ce que la LEN me direz-vous ? Et bien tout simplement la fin de la liberté d’expression sur Internet. Fini la contestation politique ! Terminé la confidentialité des mailes et la liberté des forum de discussion et des listes de diffusion d’information alternative ! Bonjour la censure sans l’intervention de la justice ! Le non-droit voté dans une loi.

Revenons rapidement sur cette Loi. La LEN, c'est quoi en pratique ? Qu’est-ce qui se cache sous ce nom barbare ? Quel est le véritable contenu de cette « Loi sur l’Économie Numérique » ? Quels en sont les protagonistes ? Qui en est à l’origine ? Et surtout, qui a intérêt a faire passer cette loi ?

La LEN avait été promise par le Premier Ministre Raffarin pour régler une fois pour toute la question du flou juridique en ce qui concerne Internet. Mais quelle grande désillusion pour tous les internautes ! Cette loi est une loi radicale, qui interdit toute expression ! Ni plus, ni moins !

Mais que dit cette loi ?

       - Cette loi est une censure pure et simple du web.

       - Cette loi filtre les accès Internet.

       - Cette loi oblige les hébergeurs a surveiller les sites Internet ainsi que les boites de mailes hébergés sur leurs serveurs.

Bien sûr, tout n’est pas dit explicitement ! Cette loi, au premier regard anodine, permet en fait de mettre en application ces trois principes grâce à un texte habilement tourné par le gouvernement.

Cette loi contient une censure aveugle des sites web, qui seront censurés directement par l’hébergeur, ce qui signifie une sous-traitance rampante de la justice. Un filtrage des accès Internet, une autorisation au SPAM et enfin, sûrement la pire mesure, la statut de « correspondance privée » est enlevé au courrier électronique.

Qui a fait cette loi ? Qui en profitera ? C’est Nicole Fontaine qui en est à l’origine. La LEN profitera surtout aux « grands » de l’industrie du disque notamment, puisque cette loi lutte aussi contre les systèmes « Peer2pee » tel Kazaa. Pour  satisfaire les intérêts des Grands, le député Ollier a proposé et fait adopter le sous-amendement 213 qui supprime purement et simplement la notion de « correspondance privée » de la définition légale du courrier électronique, au prétexte que cette notion pourrait offrir une protection indue à des échanges de fichiers musicaux.

Selon ce raisonnement, ce sera le tour demain au courrier postal classique et à la presse en générale, car les petites annonces recèlent en puissance des échanges d’informations génantes prohibées par les grosses entreprises et autres personnalités de la classe bourgeoise au pouvoir…

La liberté d’expression sur le net est compromise ! Dès aujourd’hui, il faut protester ! Protestez par tous les moyens possibles ! Signez les pétitions qui sont mises à votre disposition, envoyez des mailes et des courriers de protestation aux députés et sénateurs, à Nicole Fontaine, au Premier Ministre !

L’adoption définitive de cette loi vient d’être reportée pour mars/avril. Il faut continuer de faire pression pour stopper net la tentation de censure et de contrôle du dernier pôle de liberté de notre société. Aujourd’hui, tous ensemble, nous devons réagir !

Le PCN invite toutes les personnes attachées à la liberté d’expression à signer les pétitions disponibles sur les sites suivants :

http://www.antilen.com

http://www.odebi.org

 

*****

ABONNEZ-VOUS A LA CAUSE DES PEUPLES !
La Tribune libre du combat contre l'impérialisme et l'exploitation !
- La Cause Des Peuples -

 

Retour à l'accueil