PCN-INFOS

Le réseau d'information téléphonique du PCN

 

PCN-Infos du 07 avril 2003

 

ALORS QUE LA BATAILLE DE BAGDAD COMMENCE :
HOMMAGE ET SOUTIEN AU PARTI BA'ATH SOCIALISTE ARABE !

 

Structuré sur le modèle du Parti Bolchevique de Lénine et Staline, Le Parti Ba’ath Arabe Socialiste, au pouvoir en Irak, est issu d’une tradition de luttes révolutionnaires ininterrompues. Michel Aflak, fondateur et idéologue du Ba’ath  écrivait en 1966 : « C’est donc la lutte qui a été à l’origine même de la conception du Parti … Le Parti Ba’th, pour sa part, a connu la lutte dès sa naissance. La génération qui l’a fondé livrait une bataille. »

En 1969, Aflaq insistait sur la foi et le sens du sacrifice qui forgent l’éthique ba’athiste : « le rôle de l’Avant-garde est de monter aux premières lignes et de s’offrir en sacrifice. Les masses s’éveilleront à mesure que l’avant-garde progressera ».

Le patriotisme irakien, largement forgé par la Révolution ba’athiste depuis 1968, et qui prouve sa solidité dans l’épreuve actuelle, repose sur les valeurs du Parti ba’ath. Saddam Hussein écrivait en 1973 : «  L’Irak ne peut préserver sa gloire et l’honneur de sa terre sans le Parti Baath arabe socialiste, personne ne pourra réaliser le rêve de retrouver la gloire des premiers ancêtres  sans le Parti Baath. »

Les militants du Ba’ath, à qui on ne peut contester la foi et le courage, ont donné depuis les Années 40 plusieurs générations de héros et de martyrs et n’ont jamais été avares de leur sang. Nos camarades ba’athistes ont connu les exécutions, les assassinats, la clandestinité, l’exil, les trahisons, la torture et les prisons. A commencer par Saddam Hussein et l’équipe dirigeante de l’Irak, qui organise la résistance à l’agression impérialiste

Taha Yassin Ramadan, dirigeant de l' « Armée du peuple », une importante formation paramilitaire ba’athiste, qui a rang de vice-président et qui a déjà survécu à de nombreuses tentatives d'assassinat, avait déclaré quelques jours avant le conflit : « les menaces américaines ne nous font pas peur ». Il ne s’agissait pas de rodomontades. Les dirigeants du Ba’ath ne sont guère impressionnables.

Le Ba’ath fait, aujourd’hui, à nouveau, face à son destin. Suivant l’éthique ba’athiste : les armes à la main et sans reculer ! Et sur tous les fronts ses cadres et ses militants sont dignes des sacrifices de leurs prédécesseurs. Le Ba’ath y trouve une nouvelle légitimité au sein des masses arabes. Que ce soit dans la reconstruction de l’Irak ou dans la clandestinité de la Résistance nationale, suivant le sort des armes, nous savons que nos camarades seront demain là où ils se sont toujours trouvés : à l’avant-garde !

On n’a jamais vu dans l’histoire une nomenklatura mourir les armes à la main pour ses idées. La résistance héroïque de l’Irak ba’athiste face à l’impérialisme yankee et à ses alliés colonialistes sioniste et britannique prouve que la propagande occidentale ment ! Le Ba’ath est bien resté le Parti révolutionnaire qui a renversé en 1963 et 1968 la Réaction bourgeoise. Et son action actuelle de résistance contre l’agression s’inscrit dans la droite ligne de son idéologie. Michel Aflaq écrivait dès 1964 : « Le Parti historique porteur d’un message est celui qui expose sa cause à ses militants comme une question des vie ou de mort, et qui leur présente l’acceptation e la mort comme une garantie renouvelée du sérieux de son rôle dans le monde. Pour traduire cette conception dans les faits, la résistance armée est la formule adéquate au niveau du parti, et l’action populaire armée, dans le cadre d’un front national, celle qui convient aux larges masses. »

Le PCN rend donc hommage au sacrifice des Ba’athistes irakiens. Notre Organisation communautariste transnationale soutient depuis 1968 la Révolution ba’atiste en Irak. Nos camarades irakiens sont à nouveau aujourd’hui en ce sinistre printemps 2003 un exemple pour tous ceux qui refusent de vivre à genoux devant l’impérialisme américano-sioniste et le néocolonialisme. Oui la Résistance est toujours possible !

Le PCN renouvelle, dans les bons comme les mauvais jours, son soutien total au Parti Ba’ath socialiste arabe et à son secrétaire-général Saddam Hussein.

 

POUR LA VICTOIRE DE SADDAM HUSSEIN ET DE L’IRAK BA’ATHISTE !
CREATION DES « COMITES IRAK DE BASE »

Il faut organiser un soutien actif à l’Irak ba’athiste.

Nous sommes nombreux partout dans le monde, et particulièrement dans l’Espace francophone, à souhaiter non seulement l’arrêt de la guerre d’agression yankee contre l’Irak mais aussi et surtout la victoire de Saddam Hussein.

A titre d’exemple, un sondage Ipsos-"Le Monde"-TF1 fait état d’un quart des sondés qui en France se déclarent "plutôt du côté de l'Irak" et souhaitent la victoire de Saddam Hussein. Et jusqu'à 30 % chez les moins de 35 ans.

Nous souhaitons et nous espérons ardemment la victoire de l’Irak ba’athiste, socialiste et arabe, et une défaite ignominieuse pour le régime yankee !

Nous savons que l’Irak, aujourd’hui en première ligne, n’est qu’un des fronts du combat des peuples pour leur liberté et leur dignité. Chaque soldat yankee qui tombe aujourd’hui en Irak est un pas vers la libération des peuples des quatre continents.

Une défaite de l’impérialisme américano-sioniste en Irak aura des répercussions gigantesques sur tous les autres fronts de lutte, en particulier en Palestine occupée et en Europe, où la domination yankee est aujourd’hui ébranlée.

Nous affirmons sans complexe notre anti-américanisme primaire, secondaire et tertiaire.

Avec le Che, nous affirmons que « l’impérialisme a une tête, les Etats-Unis », et qu’il faut couper celle-ci ! Les USA sont l’ennemi du genre humain. Le rétablissement de la Paix mondiale, de la fraternité des peuples et des civilisations implique la destruction de l’impérialisme yankee et de ses complices : America Delenda Est !

La résistance héroïque de l’Irak ba’athiste est aujourd’hui la suite directe du combat du peuple vietnamien pour sa libération et son unification.

Aux « Comités Vietnam » d’hier, nous voulons apporter une suite : le combat continue, place aux « Comités Irak de Base » !

Les Comités Irak sont ouverts à tous ceux qui veulent soutenir activement la Résistance de l’Irak de Saddam Hussein et participer à la constitution d’une force anti-américaine radicale, d’où qu’ils viennent, et unis dans une stratégie de Front unitaire,

Organisés sur une base transnationale, les « Comités Irak de Base » sont regroupés dans une « Coordination transnationale des Comités Irak », et dans l’Espace francophone (Belgique, France, Québec, Suisse romande) dans une « Coordination francophone des Comités Irak ».

L’Association de solidarité transnationale « La Cause Des Peuples », le PCN et le « Mouvement International pour la Démocratie Directe » (MIDD-CR), qui ont pris l’initiative de la constitution des « Comités Irak de Base », lancent un appel international à tous ceux qui refusent l’ordre impérialiste du régime américain de Bush et ses complices :

Rejoignez-nous !
Constituez partout des « Comités Irak » !
Faites entendre la voix de l’anti-américanisme radical !
Soutenez la Résistance de l’Irak Ba’athiste !
Victoire pour Saddam Hussein !
Yankee Go Home !

--------------------

Le site des « Comités Irak de Base » : WWW.PCN-NCP/IRAK

--------------------

Retour à l'accueil