PCN-INFOS

Le réseau d'information téléphonique du PCN

 

PCN-Infos du 01 juillet 2002

SOLIDARITE TRANSNATIONALE :
POUR UN FRONT UNI DE DEFENSE DE LA CAUSE DES PEUPLES !

Depuis le 11 septembre 2001 et l'hystérie américaine qui c'est déchaînée sur l'Afghanistan, la croisade américaine contre les organisations révolutionnaires ne cesse de prendre de l'ampleur. Dans cette tâche répressive et malgré les gesticulations de pure forme des gouvernements européens, les Kollabos yankee de l'Union Européenne collaborent activement à cette campagne soi-disant "anti-terroriste".

L'Union Européenne vient en effet de rajouter nos camarades palestiniens du FPLP et colombiens des FARC à la liste des pseudo "Organisations Terroristes". Il s'agit ici d'une violation de la loi Internationale et d'un pas supplémentaire vers l'état policier européen. Après avoir rajouté les organisations Kurdes, Turques et Basques sur la liste des « organisations terroristes », l'Union Européenne fait un nouveau pas d'écart au vu de la loi internationale et de la Convention de Genève. Ces 12 et 17 Juin, d'autres mouvements de libération ont été rajoutés sur cette liste, les Forces Armées Révolutionnaires Colombiennes (FARC) et le Front Populaire pour la Libération de la Palestine (PFLP).

En conséquence, ces organisations sont menacées d'être déclarés illégales et leurs activistes et nombreux réfugiés politiques en Europe peuvent craindre une persécution assidue. Toute forme d'expression démocratique d'une opinion contre la croisade de l'Occident néo-carthaginois contre le terrorisme est criminalisé en action terroriste et réprimée.

Au nom de la lutte contre le terrorisme, des peuples se voient nier leurs droits fondamentaux et cette "démocratie" occidentale tant vantée par BUSH et ses valets de l’OTAN est vidée de son sens profond. La lutte de libération nationale et la résistance contre l'oppression coloniale ne sont pas seulement des droits démocratiques de base, ils sont également garantis par la loi internationale. Ceci inclus le droit à la lutte de résistance armée contre l'occupation (Voir Résolutions de l'ONU 3070, 3103, 3246, 3328, 3481, 2649, 31/91, 32/42 et 32/154).

Des efforts réels pour une vraie démocratie signifieraient de mettre fin à l'occupation de la Palestine ainsi que donner aux peuples en lutte partout dans le monde la reconnaissance de leur droit de tenir des référendums sur l'autodétermination.

En Colombie, le peuple s'est battu pendant des années pour réaliser une reforme agraire, qu'il s'est vu refuser par l'oligarchie, les féodaux, trafiquants de drogue et militaires, et leur bras armé paramilitaire d’extrême-droite. Les FARC demandent la paix et la justice sociale, les USA répondent par une escalade guerrière au lieu de répondre aux exigences sociales des pauvres.

En Turquie, plus de 10.000 prisonniers politiques se battent contre la torture et pour le droit démocratique de la liberté de parole. Alors que le pouvoir est essentiellement aux mains des militaires de l’OTAN, et que l'opposition est violemment réprimée, la Turquie se voit reconnaître le titre de pays « démocratique » par l'Union Européenne.

En diffamant et persécutant ceux qui résistent légitimement l'oppression et l'exploitation, l'Europe soutient les vrais terroristes et les criminels de guerre et leurs campagnes néo-coloniales. Les mesures adoptés récemment affecteront sérieusement les mouvements de libération nationale dans leurs pays, mais également les droits démocratiques et la liberté de parole dans les pays européens eux-mêmes, et ceci pour l’ensemble du mouvement anti-impérialiste.

En réalité, ces droits sont en passe d'être restreints dans presque tous les pays d'Europe.

L'Europe pour laquelle nous combattons n'est pas celle du Capital et des forces de répression du Système. L'Europe pour laquelle nous militons, la Grande Nation de Reykjavik à Vladivostok et du Québec au Sahara, c'est celle de la liberté, de la puissance retrouvée dans l'unité afin d'abattre définitivement l'impérialisme et l'exploitation ! 

Nous appelons tout les défenseurs de la liberté à s'élever contre ces bannissements et contre la construction de l'Etat policier européen. Défendons les droits démocratiques fondamentaux ! La résistance pour la justice sociale contre les oligarchies colonialistes occidentales et leur allié sioniste est légitime ! Evitons la mise au ban des organisations de résistance.

Solidarité avec les FPLP, FARC, PKK, DHKC, HB et toutes les autres mouvements de libération nationale diffamés comme organisations terroristes !

Non à la guerre de l'Occident yankee contre le "terrorisme" !

Non à la guerre de l'Occident yankee contre les peuples !

Pour un Front uni transnational de défense de la Cause des Peuples !

 

Retour à l'accueil