PCN-INFOS

Le réseau d'information téléphonique du PCN

 

PCN-Infos du 03 juin 2002

NON A L'IMPORTATION DE LA
PSEUDO-DEMOCRATIE A L'AMERICAINE !

L’application de recettes électoralistes inspirée des Etats-Unis est en passe de faire place aujourd'hui en France à l'importation plus massive de tout le modèle politique américain et de son bipartisme oligarchique.

Aujourd'hui, un parti politique dont le candidat fait moins de 20% des voix au premier tour des présidentielles est à même de gouverner le pays avec une majorité absolue. Cette « Union pour la Majorité Présidentielle » est dépourvue de toute trace de démocratie interne. La droite française, soucieuse de parachever son triomphe, ne s'embarrasse plus des valeurs républicaines lorsqu'il s'agit de mettre pas toutes les tendances politiques qui pourraient la diviser. Une victoire aux législatives, probable si ce mouvement s'allie avec le « Front National » auquel elle fait déjà des signes de rapprochement, serait le triomphe d'un parti tout puissant érigé sur le modèle américain.

Le pire est bien sûr que la seule alternative que l'on nous offre est une nouvelle cohabitation. Voter contre l'avènement du parti unique de la droite conservatrice implique le retour des cohortes de sociaux-démocrates prisonniers de leurs hésitations entre un improbable virage à gauche  démagogique et la reprise des mots d'ordre capitalistes et libéraux inspirés du modèle anglais. Comme aux Etats-Unis, et comme dans la plupart des pays occidentaux, nous apprenons aujourd'hui à vivre dans une démocratie sans choix, où la sélection des dirigeants est étroitement limitée à leur même appartenance à une idéologie unique.

La multiplication des candidats aux législatives ne doit pas nous tromper. A droite comme à gauche, la présence de Le Pen au second tour des présidentielles va servir de prétexte à la constitution d'un bipartisme sans contenu réellement différencié. Bien entendu, si la droite triomphe à l'assemblée, les socialistes renoueront soudain avec des slogans fortement marqués à gauche, et deviendront comme par magie les nouveaux héros du peuple français désigné sous le qualificatif méprisant de « France d'en bas ». Une victoire de la droite est finalement la meilleure chose qui puise arriver à la social-démocratie. Mais les pseudo « socialistes » sont trop enivrés de pouvoir et de privilèges pour penser une stratégie aussi cynique.

Ils préfèrent la cohabitation. Car la classe politique française ne se contente pas d'importer le modèle américain, mais de le pousser dans sa logique la plus anti-démocratique. La droite et la gauche ne contentent pas de la construction d'un régime de bipartisme. Ils poussent leur soif de domination jusqu'à accepter de partager le pouvoir, même au prix de tout pluralisme, de tout débat d'idée. La seule chose qui importe pour eux sont les cabinets ministériels.

Au PCN-NCP, nous n'importons rien des Etats-Unis. Ni modèle politique, ni valeur démagogique. Nous prônons la lutte contre la délinquance, et la première insécurité pour l'Europe toute entière est l'asservissement de la classe politique continentale à toutes les recettes électoralistes et oligarchistes américaines. Le PCN-NCP prône une « intolérance totale », absolue, envers les importateurs du modèle américain, envers les sociaux-démocrates, les néo-libéraux et leurs alliés lepénistes. La vraie démocratie, l'alternative réelle, ne peut surgir que du sol européen, par la voix de son peuple. Pas d'une traversée de l'Atlantique.

LEGISLATIVES :
ABSTENTION REVOLUTIONNAIRE !

C’est sur ce constat, et face à l’absence de candidatures alternatives et révolutionnaires pour les prochaines élections législatives, que le PCN appelle à l’abstention. Car quel que soit le gouvernement qui sortira des urnes, les travailleurs devront faire face à une multiplication des attaques et devront subir l’intensification de la même politique d’exploitation ultra-libérale.

Que va changer un gouvernement bourgeois alors qu’avant même ces élections, et malgré les traficotages habituels des chiffres du chômage et la multiplication des emplois précaires par 10 en 5 ans, le chômage est reparti à la hausse !

Que va changer un gouvernement bourgeois alors qu’avant même ces élections, le coût de la vie à augmenté de 0,5% chaque mois, et que le principe d’allongement de la durée des cotisations pour les retraites a été décidé conjointement par Jospin et Chirac au sommet de Barcelone !

La seule réponse possible pour tous les travailleurs, c’est de développer les luttes contre le Système capitaliste, contre l’Etat bourgeois, contre tous les gouvernements de droite comme de gauche qui n’ont qu’un seul programme à lui proposer, à lui imposer : toujours plus de misère, de chômage et d’exploitation.

Si la droite nous ment, la gauche nous trahit ! Alors pas une voix pour ce cirque électoral !

Pas une voix pour cette classe politique bourgeoise et petite-bourgeoise qui, de l’extrême-droite à l’extrême-gauche, n’a décidément rien compris au message de rejet du premier tour de l’élection présidentielle !

Les 9 et 23 juin : Abstention ! Abstention ! Abstention !

Retour à l'accueil