PCN-INFOS

Le réseau d'information téléphonique du PCN

 

PCN-Infos du 20 mai 2002

CONTRE LA STRATEGIE DE DOMINATION 
DU MONDE DE L'ADMINISTRATION YANKEE !
CONTRE LA VENUE DE BUSH A CAEN !

A l’occasion de la venue de George Bush à Caen le 27 mai 2002, jour du « Mémorial Day » aux Etats-Unis, pour se recueillir sur le tombe des soldats yankee morts lors du Débarquement du 6 juin 1944(voir annexe), un Appel à Manifester a été lancé.

Les signataires de l’Appel, dont le PCN, considèrent que le président yankee vient en réalité utiliser, une fois de plus, la mémoire de ces soldats morts non seulement dans la lutte contre le Nazisme mais aussi et surtout pour le contrôle impérialiste de l’Europe, afin de promouvoir sa stratégie de domination du monde. Il s’agit d’une action médiatique et émotionnelle visant à renforcer la confusion entre un passé de libération et un présent de préparation de la guerre pour la défense d’intérêts bien moins glorieux.

George Bush mène en effet une stratégie de domination qui se traduit à l'échelle du monde entier par une logique de guerre qui, au nom de l’idéologie à géométrie variable de la liberté contre le "Mal", veut cacher des intérêts économiques et politiques. Nous assistons à une reprise du marché de l’armement, alors que les Etats-Unis à eux seuls réalisent 40% des dépenses militaires du monde. Nous assistons à une relance de la menace atomique, et à la rupture programmée et unilatérale par les Etats-Unis du traité d’interdiction des essais nucléaires.

La politique de l’Administration Bush, c’est aussi un usage égoïste des ressources du globe, dont le refus du "protocole de Kyoto" représente la manifestation la plus emblématique. Le "mode de vie des Etats-Unis" l’emporte sur les menaces écologiques qui concernent le monde entier : réchauffement climatique, pollution de l’air, exportation des déchets d’une société d’abondance et de gaspillage vers les pays pauvres.

La politique de Bush, c’est également une mise en cause des libertés publiques et des Droits de l'Homme au nom de la lutte antiterroriste. Les Etats-Unis, et à leur suite la France et l'Union Européenne, ont mis en place des législations d'exception qui introduisent la surveillance systématique de tous, et limitent les capacités d'opposition et de manifestation. Des formes d'action populaire et de résistance sont assimilées au terrorisme, les droits de la défense sont remis en cause.

Le but de Bush et des intérêts militaro-industriels impérialistes qu’il représente, c’est une hégémonie économique et politique s’appuyant sur la suprématie militaire des Armées yankee et sur la puissance idéologique du modèle yankee, tel qu’il est imposé au monde par les media occidentaux et les forces politiques vassalisées par Washington. Au gré de leurs intérêts ou de ceux des grandes compagnies, les Etats-Unis soutiennent ou bien combattent des régimes politiques identiques. Nous l’avons vu quand l’Afghanistan des Talibans était l’allié de la CIA. Aux Etats-Unis, l’ « affaire Enron », par l’usage des paradis fiscaux, par l’achat de représentants élus pour assurer son influence, par la multiplicité des conflits d'intérêts qu’elle révèle, nous montre l’étendue de la corruption au cœur même du système.

La politique de Bush se traduit surtout par un accroissement des inégalités et de la pauvreté dans le monde, résultat d’une politique systématique de pillage et de maintien dans la dépendance des pays et des économies du tiers-monde, au mépris des droits, de la dignité et des besoins de milliards d’individus de la planète.

Nous ne pouvons accepter l’opération de manipulation que George W. Bush vient organiser à Caen pour justifier la construction de la nouvelle Carthage par la guerre, par la contrainte économique, par la restriction des libertés dans le monde et par le refus des dirigeants des Etats-Unis de se plier au droit international dès lors que leurs intérêts, leur pouvoir et leur mode de vie sont en jeu.

Nous voulons, par cet appel public, refuser la mise en scène que George Bush vient organiser à Caen. Nous voulons opposer la conscience populaire de la paix à l’utilisation de l'histoire à des fins guerrières.

Nous irons dire à George Bush que la frontière ne passe pas entre le "Bien" et le "Mal", mais entre le droit et le non-droit, entre la justice et le déni de justice, ici et partout dans le monde.

Le PCN soutient donc les deux « Manifestation nationale » organisée le dimanche 26 mai 2002 à Caen (Rendez-vous à 12h Place de la Résistance) et à Paris (à 15 h de la Place de la République à la Madeleine).

Pour signer l’ appel collectif contre la venue de Bush et rester informé :

http://caen26mai.org

Comité Caen26mai , 38 quai Hamelin, 14000 Caen

 

6 JUIN 1944 :
LE SOLDAT RYAN N'EST PAS VENU LIBERER L'EUROPE !

Le PCN entend aussi replacer le 6 juin 1944 à sa véritable place et dénoncer le mythe incapacitant de la soit-disant « libération de l’Europe » par les USA.

Depuis des décennies, la machine de propagande américaine s’est mise en branle et Hollywood veut nous faire croire, notamment avec des films comme celui de Spielberg "Il faut sauver le soldat Ryan", que les américains ont débarqués en Normandie le 6 Juin 1944 pour libérer l’Europe.

C’est faux ! Et d’ailleurs pour les historiens américains l’opération s’appelle toujours « l’invasion ». Et près de six décennies après le 6 Juin 1944, les troupes américaines occupent toujours l’Europe.

La sous-civilisation yankee nous envahit avec ses sodas, ses hamburgers, ses films, ses séries débiles et sa fausse morale. Il faut le rappeler : ce n’est pas l’armée américaine qui a libéré l’Europe mais l’Armée rouge. Et sans le sacrifice de 30 millions de Soviétiques conduit avec détermination par le Maréchal STALINE, les nazis auraient gagné la guerre.

Ce sont les glorieux combattants de l’Armée rouge qui ont pris Berlin et libéré l’Europe de la domination nazie, ouvrant les portes de la liberté aux déportés de dizaines de camps d’extermination nazis.

Aujourd’hui, l’Europe n’est plus la vassale de l’Allemagne mais celle des Etats-Unis d’Amérique. Aujourd’hui, ce n’est plus la Wehrmacht, les SS et la Gestapo qui nous occupent, mais l’OTAN, l’US Army et la CIA, qui espionne, avec le « réseau Echelon », toutes les communications en Europe.

Aujourd’hui, à l’aube du Troisième millénaire, l’Europe est toujours sous la domination militaire, politique, économique et diplomatique d’une puissance étrangère. Et c’est toute la classe politique européenne, les nouveaux kollabos, qui collaborent avec les américains.

Hier, l’Europe, grâce aux sacrifice héroïque des Soviétiques, s’est libérée des nazis.

Aujourd’hui, elle doit se libérer des Etats-Unis, de l’injustice capitaliste et de la domination impérialiste du Nouvel Ordre Mondial. Et ce combat pour la liberté, elle doit le mener avec tous les peuples du monde qui refuse l’esclavage yankee.

YANKEE GO HOME ! 

Retour à l'accueil