PCN-INFOS

Le réseau d'information téléphonique du PCN

 

PCN-Infos du 11 février 2002

Un immense orage vient de s'abattre sur Porto Alegre
DE LA DIGUE CAPITALISTE AU MARAIS REFORMISTE

Le deuxième Forum social mondial (FSM) a vécu ses dernières heures. Réformards de tous les pays rentrez chez vous ! 
La grande messe du Parti du travail (PT) brésilien est terminée. Porto Alegre a fait le plein de devises étrangères et la gauche gouvernementale française peut s'en retourner à ses affaires après cette action publicitaire dirigée en direction de son électorat de classe moyenne. 
Porto Alegre est devenue la ville qui sert de modèle à la sociale-démocratie européenne ainsi qu'à la gauche de la gauche trotskisante et autres petits-bourgeois tel qu'ATTAC en mal de perspectives et de nouveaux mensonges. 
Il fut un temps où certains militants allaient se faire conter des histoires en Pologne avec Solidarnosc, aujourd'hui dans un autre registre c'est à Porto Alegre. C'est le modèle soi-disant participatif qui fascine cette gauche-là. 
Cette dite "participation" consiste en la gestion par la population de 10% du budget de la ville. Il s'agit en quelque sorte pour le Parti du travail (PT) d'intégrer un peu plus encore la population au mode de gestion parlementaire bourgeois. 
Le résultat en est par exemple que les quartiers pauvres s'entredéchirent pour des projets de première nécessité plutôt que de s'allier dans la lutte, cependant que les quartiers riches demandent des courts de tennis et plus de flics. Cela n'est que de la poudre aux yeux, la mairie ayant droit de veto si un projet ne lui plaît pas. 

Il n'y a pas que la classe politique française qui vient faire sa campagne électorale à Porto Alegre. Le PT se sert du Forum Social Mondial comme d'une vitrine. Les enfants des rues ont été priés de se faire discrets comme durant tous bons jeux olympiques. Le Forum Social Mondial est sponsorisé par les gouvernements de Porto Alegre et de l'Etat de Rio Grand do Sul. 
La police est, elle aussi, très participative. Ça donne tout de suite un petit air accueillant. Plus que partout ailleurs dans le monde, les forces de répression du Système sont ici pour nous protéger, notamment de nous-mêmes. C'est ainsi qu'au campement de la jeunesse qui réunissait des milliers de personnes la police était omniprésente. 
Des détachements de la police montée se tenaient aux alentours du camping prêts à intervenir alors qu'à l'intérieur les flics patrouillaient à pied, à moto et à cheval. Cela ne semblait curieusement pas trop déranger. Il faut dire que vu le nombre de groupuscules trotskistes et les quelques membres d'ATTAC présents au camping cela n'était pas trop en contradiction avec leur fonction de chiens de gardes du Système
C'était la foire aux partis. Des sectes trotskistes défilaient de plus régulièrement dans le camping bannières au vent tels les krishna. ATTAC de son côté organisait des colloques pompeux où le verbe noie le fond et les vraies questions jamais posées. Mais que pouvions nous attendre de moralistes petit-bourgeois ?! Du spectacle, rien que du spectacle !

La manif anti-capitaliste du 31 janvier qui partait du campement de la jeunesse devait donner le change à la parade officielle du Forum Social(-démocrate) Mondial. Ce fut un bon exemple de la tentative de mainmise du PT sur tout mouvement social qui prétendrait à une certaine autonomie. Alors qu'il était l'instigateur de la marche d'ouverture, le PT semblait craindre toutes fausses notes dans le protocole. 
Il ne put donc s'empêcher d'envoyer deux camions sono d'une puissance aussi monstrueuse qu'est sa force d'inertie pour le mouvement social. 
Entourer de très peu de militants le PT hurlait sa bonne parole petite-bourgeoise perché sur les camions couvrant ainsi les slogans. Il tenta de transformer la manif anti-capitaliste, susceptible de critiques envers ce Forum social-démocrate, en une marche de la jeunesse saluant l'ouverture du forum. 
Il y aurait encore beaucoup de choses à dire comme par exemple les concerts qui le soir réunissaient des milliers de personnes. Jamais nous n'avions vu des concerts (gratuits et autorisés) autant fliqués. Les flics, matraque bien en vue, se permettaient même de tracer à travers la foule qui ne réagit toutefois pas à cette provocation. 
Mais nous pensons que ce qui illustre le mieux l'avenir du Forum Social Mondial, ce sont les accords signés à Porto Alegre entre le candidat aux prochaines élections présidentielles brésiliennes Lula (PT) et les émissaires du gouvernement de l'Etat bourgeois français de "gauche". Réformards de tous les pays unissez-vous ! 
Pendant ce temps, au camping, nos travaillistes brésiliens accompagnés des habituels trotskistes et petits-bourgeois d'ATTAC, nous parlaient de changement social ! Et oui, la Révolution c'est tellement mieux ailleurs !

Pour les militants communautaristes européens, la lutte pour le Socialisme ce n'est pas réformettes et voies de garages que nous proposent la mouvance associative d'ATTAC et les mensonges trotskistes mais par un combat sans concession contre le Système. L'opposition anti-capitaliste, c'est le PCN !

Retour à l'accueil